35 mars

En entrant dans la ville, j’ai pensé que le soleil vaudrait bientôt les dix francs du ciel. 

La lumière est de plus en plus basse. Mon compagnon est de moins en moins loquace. 

Je me sens seule, mais ce n’est pas désagréable. 

C’est préférable à toutes les colères qu’il a fallu éponger. Préférable aux anxiétés qui rôdent, comme des araignées sauteuses, et se jettent à votre cou. 

Finalement nous choisissons le silence qui est une manière élégante d’approcher de la fin. 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *